France

Comment on détruit croissance et emploi en bloquant l’innovation

Le Président Chirac en son temps prit la peine de faire inscrire le Principe de Précaution dans la Constitution. Le Président Sarkozy, lui, fit voter une loi interdisant ne serait-ce que la recherche de gaz de schiste en France.

Pour gagner la guerre idéologique : un « devoir » civique ?

Nous ne gagnerons pas la guerre contre l’esprit du djihad. Tout au plus pourrons-nous (peut-être, et en y mettant davantage de moyens qu’aujourd’hui) écraser Daesh. Mais on sait déjà qu’il renaîtra ailleurs. C’est donc sur un autre terrain qu’il faut (et que nous avons peut-être les moyens de) gagner : celui des idées et des valeurs. Notamment nos fameuses « valeurs républicaines », celles que nous évoquons volontiers lorsque tout va mal, et que nous avons un peu de mal à voir à l’œuvre dans la vie courante.

La bataille essentielle: celle des idéologies

La politique politicienne n'est pas morte au Bataclan

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"6769","attributes":{"class":"media-image wp-image-6397 alignleft","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"182","height":"121","alt":"Unknown"}}]]La tragédie qu'a connue Paris a malheureusement mis en évidence des comportements scandaleux indignes d'une démocratie qui se veut évoluée a fortiori lorsqu'ils sont le fait d'élus nationaux.

History is again on the move

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"6768","attributes":{"class":"media-image wp-image-6393 alignleft","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"199","height":"132","alt":"Unknown"}}]]Aujourd’hui nous réapprenons que l’histoire est tragique. History is again on the move disait le grand historien anglais des civilisations Arnold Toynbee pour résumer le mélange d’effroi et de désarroi devant l’imprévisibilité des événements.

Comment exprimer deuil, solidarité et fraternité ?

Dimanche matin je suis allé au marché, comme si de rien n’était. L’après-midi, soleil aidant, les enfants riaient sous mes fenêtres et le manège tournait, comme si de rien n’était. Les parents étaient installés à la terrasse des cafés. C’est bien. Après les attentats de vendredi il faut que la vie continue, comme si de rien n’était. Les Français de 2015 semblent bien décidés à se comporter comme les britanniques de 1940 sous les bombardements hitlériens du Blitz. Même si chacun d’entre nous est devenu une cible. Pourtant, il manque quelque chose.

Réfugiés : Inquiétant renversement de l’opinion

On peut se réjouir sans réserve que la France et une partie de l’Europe accueillent enfin les réfugiés –syriens notamment- comme il se doit. On peut regretter qu’on ait mis si longtemps à le faire. Et on peut néanmoins s’inquiéter du renversement auquel nous venons d’assister. En l’espace de quelques jours le gouvernement français, une bonne partie de la presse et l’opinion majoritaire ont changé totalement d’attitude. A cause de la photo d’un enfant mort sur une plage et des initiatives prises par le gouvernement allemand.

Jacques Andréani nous a quittés

Le Club des Vigilants a la tristesse d’apprendre le décès de Jacques Andréani, Ambassadeur de France, membre du Conseil d’Administration du Club des Vigilants. Jacques a succombé à une attaque samedi 25 juillet pendant ses vacances au bord de la mer en famille, à Pornic. Les funérailles seront organisées ce vendredi 31 juillet 2015 à 10.30 à l'Eglise de Saint Germain des Prés, à Paris.

Carton rouge aux allègements des charges sur les salaires intermédiaires

La Fabrique de l’Industrie avec Louis Gallois proposent d’alléger les charges sur les salaires intermédiaires pour renforcer les marges des entreprises dynamiques et (via leur investissement et leur développement) créer des emplois. Cela sans supprimer l'aide aux bas salaires. On sent bien intuitivement que subventionner tous les salaires ne sert à rien.

Pages

S'abonner à RSS - France