Club des Vigilants

Onglets principaux

Exclure du trombinoscope: 

Articles de cet auteur

Comment lutter contre la grande pauvreté, fléau de notre démocratie française ?

En 2015, les objectifs de développement durable (ODD) adoptés par les Nations-Unies ont désigné la lutte contre la pauvreté comme l’objectif n°1 avec l’ambition "[d’]éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde » à l’horizon 2030.

L’Algérie de demain devra compter avec les islamistes

L’Algérie vit un « moment historique » depuis que le 22 février des foules d’Algériens ont commencé à descendre pacifiquement dans la rue, vendredi après vendredi, pour demander une vraie démocratie et la fin du système qui gère le pays depuis des décennies.

Le Club des Vigilants a eu la chance de pouvoir en discuter le 17 juin (après le 17ème vendredi de manifestations !) avec Akram Belkaïd , journaliste (au Monde diplomatique et au Quotidien d’Oran notamment) et écrivain (L’Algérie, un pays empêché, en cent questions- Ed Tallandier). Il est né en Algérie et y a fait ses études.

Le CESE, au coeur des enjeux démocratiques

A la veille de l’organisation au sein du Conseil économique social et environnemental (CESE) de la première Convention citoyenne climatique annoncée à l’issue du Grand Débat National, de véritables voies de revitalisation de notre démocratie s’ouvrent. Et le CESE apparaît au cœur de cette dynamique.

Sauver le droit d'asile, et après ?

L'Europe semble en train de se fracasser sur la question du droit d'asile, qui en constitue l'une de ses traditions séculaires. Comment agir dès aujourd'hui pour faire en sorte que les anti-Européens de tous bords ne préemptent un débat électoral dont l'issue est sans doute décisive pour l'Europe ?

Algorithmes : les outils de la vigilance sont en chantier

Algorithmes : les outils de la vigilance sont en chantier (extraits)

Les algorithmes qui traitent les multiples données que l’on collecte sur nous (les big data) doivent être surveillés. Encore faut-il disposer des outils nécessaires. Leur collecte et leur perfectionnement sont en cours. C’est ce qu’a expliqué Nozha Boujemaa, directrice de recherche à l’INRIA, Chargée de la plateforme Transalgo, lancée à la suite de la loi pour une République numérique.

Henry Hermand : "L'ambition n'est pas un rêve"

C’est ainsi qu’Henry Hermand, soutien du Club depuis sa création et qui en fut le président à la mort de Marc Ullmann, son ami, pour permettre de poursuivre son «  œuvre », avait intitulé son livre autobiographique paru en 2010.

Quelques jours après sa disparition, nous vous livrons ici les principaux extraits d‘un article écrit à cet occasion par Eric Noblecourt dans le Monde du 13 février 2010 et qui nous semblent bien refléter  l’homme exceptionnel qu’il fut et que nous avons eu la chance de côtoyer.

S'adapter à la croissance lente : nos sept recommandations

Un groupe de travail du Club des Vigilants a réfléchi sur les adaptations qui vont être nécessaires si la croissance lente s'installe, comme cela semble être le cas. Voir l'analyse intégrale du Club.

De cette analyse il a déduit que sept actions prioritaires s’imposent à nos sociétés si elles veulent vivre bien avec des moyens qui ne s’accroissent plus au même rythme (Voir le document ci-joint).

S’adapter à la croissance lente : l’analyse des Vigilants

Il faut traiter le ralentissement de la croissance un peu comme le changement climatique. Ce n’est pas un objectif. Il faut juste reconnaître qu’une tendance de moyen terme semble durablement installée. Alors il faut en mesurer les conséquences  ‑ pas toutes négatives ‑ et réfléchir aux adaptations qui s’imposeront. Le meilleur moyen de ne pas la subir c’est d’oser la regarder en face.

La Hongrie, les réfugiés, l’Europe : une question de principe

La Hongrie, les réfugiés, l’Europe : une question de principe (extraits)

Pourquoi la Hongrie se refuse-t-elle à participer au système de répartition des réfugiés entre les pays européens conçu par la Commission Européenne ?
Reçu le 17 mai 2016 au cours d’une Matinale du Club des Vigilants, l’ambassadeur de Hongrie en France, Georges Károlyi, a longuement expliqué la position de son gouvernement qui a été très commentée et critiquée en Europe.