Santé

Un nouveau monde, vraiment?

Les partisans de la décroissance, de la démondialisation et de l’effondrement jubilent. Le coronavirus leur donnerait raison et nous avons eu tort de ne pas écouter Cassandre. Tout ne sera-t-il plus comme avant ? Probablement pas mais certaines inflexions sont nécessaires.

Il est hasardeux d’affirmer que nous vivons un moment inédit. Qu’il le soit pour nous, enfants de la paix et de la santé pour tous est certain, mais à l’échelle des temps, les grandes épidémies ont prélevé leur dû et il est utile d’en rappeler le mécanisme et les conséquences.

COVID-19 : et s'il fallait entendre les collapsologues ?

Vous savez, ces doux dingues qui prétendent que, à un horizon impossible à prévoir précisément mais assurément prochain (dans 10 ans, 30 ans ?), notre civilisation pourrait s'effondrer (« collapse » en anglais).
Mais qu’est-ce qu’un effondrement ? Les collapsologues parlent de « processus à l’issue duquel les besoins de base ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».

Données de santé : nouveau contexte, nouveaux enjeux

Valérie Peugeot / Données de santé : nouveau contexte, nouveaux enjeux (extraits)

« La santé n’échappe pas à la mise en données ». « Alors qu’on pouvait encore il y a quelques années prétendre pouvoir enfermer ces données à double tour dans un puits en y jetant la clef au fond, aujourd’hui elles sont devenues trop nombreuses »  et « les capacités de traitement d’un nombre de plus en plus important de données sont grandissantes. Les attentes croissent elles aussi : on en « demande » de plus en plus aux données de santé ».

Tensions et (r)évolutions du système de santé

Tensions et (r)évolutions du système de santé (extraits)

Pour le Cercle Vivienne (think tank indépendant regroupant des acteurs spécialistes des questions de santé et de protection sociale), le pire serait que par manque d’anticipation, nous soyons confrontés collectivement à « un désastre industriel semblable à celui de la sidérurgie et que nous nous réveillions trop tard pour bâtir des solutions sur ses ruines ».

J-M Borello : Comment rester solidaires lorsque l'argent public se fait rare

JM BorelloLa France d’aujourd’hui est une grosse machine à exclure forcée à dépenser beaucoup d’argent pour essayer d’inclure ceux qu’elle a elle-même exclus. Cette idée a été exprimée par Jean-Marc Borello le 18 juin au cours d’une Matinale du Club des Vigilants.

Les nanomédicaments : un pas de plus vers la médecine personnalisée

Dans le traitement chimiothérapique traditionnel, pour que la "bonne dose" arrive aux cellules malades, il faut sans cesse augmenter les quantités car une partie du médicament se "perd" dans l’organisme avec tous les effets toxiques induits. D’où la voie explorée par de nombreuses équipes de par le monde : celle des nanovecteurs qui permettent d’acheminer le princeps (principe actif d’un médicament) précisément dans les cellules malades de tel ou tel organe.

France : une occasion ratée de faire montre de "Soft Power"

Ebola a fait près de 5000 morts depuis son apparition en mars dernier. Essentiellement au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée. Pour des raisons historiques, les Etats-Unis interviennent au Liberia, la Grande Bretagne en Sierre Leone et la France en Guinée. Or à ce jour, même s’ils sont loin d’avoir atteint leurs objectifs, les deux premiers ont d’ores et déjà déployé des moyens conséquents pour endiguer l’épidémie. La France, quant à elle, est à la traîne.

Affaire Lambert : rendre la justice aujourd’hui, rendre l’éthique demain

LambertLe tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a interdit aux médecins de laisser mourir Vincent Lambert un jeune homme de 38 ans en état de conscience minimale et tétraplégique depuis un accident de la route en 2008.

Pages

S'abonner à RSS - Santé