L'invité du Club

Changement climatique : l’effet d’entraînement par l’exemple est irréversible

Changement climatique : l’effet d’entraînement par l’exemple est irréversibl (extraits)e

Claude Henry, invité de la Matinale du Club le 8 novembre, est précis : nous pouvons encore émettre 700 Md de tonnes de CO² dans et l’atmosphère. Au-delà, la hausse de la température sera, irréversiblement, supérieure à 2° et dévastatrice. La plus grande partie des réserves (3000 Md de tonnes) doivent rester là où elles sont. Au rythme actuel des émissions, c’est une vingtaine d’années  qui nous restent. Ça va vite, le temps est compté. Dans certaines parties du globe, la physique a parlé : la désertification est là, il faudra la technologie pour les garder vivables.

Eric Alt et les lanceurs d’alertes, nouveaux amis de la démocratie

Eric Alt et les lanceurs d’alertes, nouveaux amis de la démocratie (extraits)

Il va sans doute falloir s’y habituer. Les lanceurs d’alerte s’imposent doucement dans le paysage judiciaire et politique français et européen. Ils ont en tout cas des défenseurs convaincus comme Eric Alt,  magistrat,  Vice-président de l’association Anticor (1500 membres), qui était l’invité du club des Vigilants pour une Matinale  le 27 septembre 2016. Parmi les cinq axes de réflexion du club figurent en effet la nécessité de remettre l’éthique au centre du libéralisme et celle de revivifier la démocratie.

Si la crise de 2008 recommençait…

Si la crise de 2008 recommençait… (extraits)

Difficile d’exclure qu’une crise financière majeure comme celle de 2008 recommence un de ces jours. Difficile d’exclure qu’elle mette les banques en difficulté. Et difficile d’exclure que les contribuables et l’économie en général n’en pâtissent comme la dernière fois. C’est le sentiment général qui ressortait après avoir entendu Christophe Nijdam, Secrétaire Général de Finance Watch, qui s’exprimait le 13 juin 2016 devant le club des Vigilants.

La Hongrie, les réfugiés, l’Europe : une question de principe

La Hongrie, les réfugiés, l’Europe : une question de principe (extraits)

Pourquoi la Hongrie se refuse-t-elle à participer au système de répartition des réfugiés entre les pays européens conçu par la Commission Européenne ?
Reçu le 17 mai 2016 au cours d’une Matinale du Club des Vigilants, l’ambassadeur de Hongrie en France, Georges Károlyi, a longuement expliqué la position de son gouvernement qui a été très commentée et critiquée en Europe.

Le revenu de base universel, une solution d’avenir ?

Oui, c’en est peut-être bien une, mais ce dispositif, simple dans son principe, est, comme souvent, compliqué à mettre en œuvre. En tout cas cette grande et vieille utopie est désormais à prendre au sérieux. Voilà à peu près ce qu’on serait tenté de répondre à la question posée après avoir entendu, le 12 avril 2016 au Club des Vigilants, Marc de Basquiat et Wolfgang Michalski.

L’Egypte, le pays qui ne doit pas s’écrouler

Si l’Egypte devait « s’écrouler », « imaginez les dégâts ». L’Egypte c’est 90 millions d’habitants, 120 millions très bientôt. Deux ou trois pays voisins suivraient immédiatement.
Ce passage d'Ehad Badawi, Ambassadeur d’Egypte, devant le Club des Vigilants le 30 mars 2016 était sans doute le moment clé de ces riches échanges avec ce proche du Président Sissi, dont il a été le porte-parole.

Démocratie : les promesses du numérique

Oui les citoyens peuvent reprendre du pouvoir, de la « puissance », grâce au numérique, grâce à internet et à toutes les possibilités de coopération qu’il offre. C’est le message optimiste qu’on a envie de garder de la rencontre avec Pascale Luciani-Boyer organisée le 9 février par le Club des Vigilants, grâce à notre ami Jean-François Soupizet.

Matinale "Numérique et pouvoir citoyen"

Elue locale, entrepreneure, membre du Conseil National du Numérique, auteure de « L’élu(e) face au numérique », Pascale Luciani-Boyer est intervenue dans une Matinale du Club le 9 février dernier, sur le thème : comment le numérique renforce le pouvoir citoyen. En effet, alors que le numérique irrigue l’ensemble de nos pratiques professionnelles et personnelles, la grande majorité de nos décideurs politiques n’a pas encore pris la mesure de la révolution qu’il représente dans les relations avec les citoyens.

Alexandre Orlov : Ce que veulent nos amis russes

La Russie est une très grande amie de la France. La Russie est un pays pacifique, mais c’est aussi un pays « fort » qu’il ne faut pas menacer ou provoquer. Tels ont été les deux axes principaux des échanges passionnants entre Alexandre Orlov, Ambassadeur de Russie en France, et les membres et amis du Club des Vigilants, mercredi 9 décembre au cours d’une Matinale du club. Echanges où il fut évidemment beaucoup question de la Syrie, de la Turquie et du Proche-Orient.

Pages

S'abonner à RSS - L'invité du Club