Débats

Six questions ouvertes à nos Vigilants...

Depuis un certain temps et au fil de plusieurs discussions confraternelles, j'ai eu envie de proposer à nos amis Vigilants et à nos sympatisants lointains de participer à un échange sur quelques sujets matérialisés par six questions ouvertes qui se proposent de lancer les débats...En fonction de vos commentaires, nous ouvrirons une discussion numérique sur ces différents sujets ! A bientôt donc ...

La nouvelle modernité

Les Etats et les entreprises en situation de faiblesse Nous sommes au cœur de ce que le sociologue allemand Norbert Elias a appelé un « processus de civilisation ». Des enchaînements de transformations cumulatives nous conduit ailleurs. Comme en d’autres temps un processus analogue a conduit l’Occident, de proche en proche, de la société féodale ? celle des Etats nations et de l’économie de marché. Ces enchaînements ne sont ni voulus ni pilotés. Ils s’imposent ? nous.

Changer les pratiques plutôt que les structures et les lois

Agir sur le réel La campagne électorale indique clairement que la droite et la gauche n’ont pas renoncé ? un mode d’action qui, depuis des décennies, n’a qu’un effet marginal sur le réel. Or il n’est pas raisonnable de continuer ? traiter les difficultés du pays avec des outils aussi peu efficaces. Ce mode d’action, universellement admis, quel est-il ? Il repose sur la croyance qu’en agissant sur l’univers juridique – les lois – et les structures publiques, l’Etat finira par venir en aide ? la population.

Risque terroriste

Une menace mondiale Les attentats du 11 septembre marquent un tournant dans l’histoire du terrorisme islamiste dont on peut faire remonter les origines ? la victoire, en 1994, du « salafisme » en Algérie. La violence terroriste prend alors un nouveau visage. Nul ne conteste aujourd’hui que le terrorisme islamiste est devenu l’un des enjeux majeurs du XXIe siècle. Les attentats antioccidentaux en 2002 se multiplient : le 11 avril ? la synagogue Ghriba ? Djerba, le 8 mai ?

La recherche

Enjeu vital pour la France et l’Europe La situation de la recherche et des sciences ne cesse de se dégrader. C’est le cas en France. C’est plus largement le cas en Europe. L’écart technologique avec les Etats-Unis ne cesse de se creuser. La guerre en Irak l’a, encore une fois, fortement illustré. Il se creuse également avec le Japon qui, malgré le marasme économique qu’il subit depuis le début des années 90, mise résolument sur le développement des sciences et augmente d’une manière significative ses dépenses de recherche et développement (R&D).

In and Out

Le mot favori Il y a des mots forts qui ont gardé toute leur force et d’autres qui l’ont perdu. Des mots empreints d’une grande douceur qui retrouvent une puissance particulière et redeviennent moteurs. Des mots qui auraient paru incongrus quelques années auparavant font leur apparition. Et des mots qui semblent avoir définitivement perdu leur effet mobilisateur, si ce n’est leur pouvoir d’attraction.

Nouveaux dangers, vieilles doctrines

Plaidoyer pour une défense civile. Tout le monde le sait bien : aujourd’hui nous risquons beaucoup plus de subir des attaques terroristes de grande ampleur que des déferlements de divisions blindées ou des bordées de missiles venant de l’Est. Et que fait-on face ? cette menace d’un nouveau type ? L’on continue ? se gargariser de vieilles doctrines et ? agiter de vieilles recettes. Dans notre monde ultra médiatisé, le terroriste veut marquer les esprits.

Pages

S'abonner à RSS - Débats