Débats

L’économie collaborative et la croissance zéro

De nouvelles formes d’échanges émergent dans les pays développés. Plusieurs désignations recouvrent ces phénomènes : économie sociale et solidaire, collaborative, circulaire, du partage …..Après blablacar ou Airnb on découvre tous les jours de nouvelles applications surprenantes et pleines d’imagination concrète. Sur le plan strictement économique, leur mode de fonctionnement, n’est pas nouveau et reste bien conforme à l’approche utilitariste. Il y a optimisation de la satisfaction individuelle et du capital à court terme et en anticipations.

Comment on détruit croissance et emploi en bloquant l’innovation

Le Président Chirac en son temps prit la peine de faire inscrire le Principe de Précaution dans la Constitution. Le Président Sarkozy, lui, fit voter une loi interdisant ne serait-ce que la recherche de gaz de schiste en France.

L’empire de la marge 

« Vertueuse » quand elle se transforme en investissements et en emplois la marge des entreprises a de nombreux effets négatifs quand elle est excessive. Depuis l’école primaire nous savons que la différence entre le prix vendu et le prix coûtant s’appelle la marge. La marge du distributeur s’additionne aux différentes marges déjà prélevées par l’ensemble des intermédiaires. Ainsi à chaque transfert le produit prend « de la valeur » sans pour cela en être modifié dans sa nature et son usage.

Veut-on vraiment s’attaquer au chômage ? Il faut mieux partager le travail.

Le principal fléau social dans notre société riche est le chômage. L'Etat y use sa crédibilité : chacun ayant maintenant compris que les entrepreneurs créent l’emploi, l’Etat invoque une croissance qui ne reviendra pas (voir les travaux du groupe du Club sur la croissance zéro) ou multiplie les aides plus ou moins aveugles aux entreprises. Du coup, tout le monde de l'entreprise essaie d’attirer ces aides en argumentant sur sa contribution à l'emploi !

Qui a peur de la déflation ?

Nous voilà à présent 15 ans après le lancement de l’Euro et 7 ans après le début de la crise de 2008 et il n’est pas un français qui ne prennent un instant au sérieux le risque de déflation tel que présenté par les médias et les gouvernants. Qui le pourrait ? Avec le passage du Franc à l’Euro, nous venons en effet de vivre une période d’inflation galopante où les prix des biens communs et des services, quels qu’ils soient, ont tous été au minimum multipliés par 8 et quand je dis 8, cela représente bien 800% d’augmentation par rapport aux prix d’origines.

Loi renseignement : que peut-on craindre ?

La loi renseignement crée un cadre pour l’action des services de renseignement en France. Mais c’est un cadre flou, donc trop permissif pour la police et dangereux pour les libertés. C’est l’idée générale qui se dégage des critiques présentées par les principaux opposants (Ligue des droits de l’homme, Quadrature du net etc…) le 1er juin, à la veille de l’examen du texte au Sénat, au cours d’une conférence de presse où étaient représentées de multiples organisations. 

Pages

S'abonner à RSS - Débats