Vie du Club

Vigilances

La France peut-elle combler son retard économique tout en oeuvrant pour une société plus humaine où les salariés ne soient pas de simples variables d’ajustement ? Voilà une des questions posées dans le N°42 de Vigilances (la lettre mensuelle du Club des Vigilants, page 1) à propos de la révolte anti-CPE dont certains aspects apparaissent rétrogrades et certains autres visionnaires.

Pages

S'abonner à RSS - Vie du Club