Terrorisme

Comment expliquer notre assourdissant silence sur Alep ?

 

 

Pendant des semaines les media nous ont répété qu’à Alep, en Syrie, l’aviation russe et l’armée de Bachar el Assad écrasaient sous les bombes civils et combattants sans aucune distinction. Ce massacre nous a laissés sans voix, ainsi, semble-t-il, que la plupart des peuples européens. Ce silence pose question.

Terrorisme : | ce que cache vraiment | le burkini

Si l’on comprend bien, la meilleure manière de lutter contre le terrorisme est de s’attaquer au burkini, et plus largement à la présence plus ou moins « discrète » de l’islam en France. En écrivant ceci je cherche à résumer l’impression d’un citoyen qui s’est informé un peu moins complètement que d’habitude pendant l’été en écoutant la rumeur de l’info en continu, des petites phrases et des gros titres, lus en France ou à l’étranger.

 

Salah Abdeslam : Riinisation, Breivikisation ou repentir ?

Salah Abdeslam

L'arrestation vivant de Salah Abdeslam le 18 mars pose quantité de questions sur la manière dont il sera traité par la justice et sur ce que sera sa propre attitude. Il est le seul survivant connu par la police des terroristes responsables des attentats du 13 novembre. Le long processus judiciaire qui commence ouvre sans doute un nouveau chapitre dans l'évolution du traitement des crimes en Europe, chapitre qui mettra à nouveau en évidence le recul de la loi du Talion.

Comment comprendre – Lecture de Gilles Kepel.

Comprendre des événements tels que les attaques de 2015 nécessite de recourir à des travaux de qualité universitaire. Les sciences sociales n’énoncent pas des règles universelles de causalité comme le font les sciences dures mais elles permettent d’augmenter la compréhension, c’est-à-dire aboutir à une reconstruction qui rend intelligible les choix des acteurs dans des circonstances données.

Pourquoi ils ne gagneront pas

« Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser » écrivait Pascal. L’offensive djihadiste nous oblige à y penser : la mort à Paris, la misère des réfugiés syriens, l’ignorance des terroristes. Nous sommes tirés de la routine de notre société développée et pacifique. Nous y pensons et nous réagissons, sur la sécurité notamment, mission primordiale, et parfois irritante, de l’État. Doit-on pour autant concéder une victoire aux terroristes ?

Et si nous nettoyions nos « incuries » d’Augias ?

Le 1er anniversaire des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher ont donné lieu à de multiples émissions. Envoyé Spécial, Complément d’Enquête, par exemple, et sans doute d’autres, sont revenus sur les événements que nous avions suivis en direct il y a un an. Les journalistes ont réalisé un travail remarquable, livrant des témoignages inédits, souvent émouvants, parfois glaçants. Ils nous ont fait (re)découvrir les petits et les grands héros de ces événements tragiques.

Les terroristes sont en train de gagner

7 janvier. Anniversaire oh combien solennisé des meurtres des journalistes de Charlie Hebdo et de ceux qui ont suivi. Souvenons-nous de ce qui se disait des défis ainsi lancés à la société française par les terroristes. Premier défi. Ne pas tomber dans le piège de l’islamophobie. Même si le fond des cœurs n’est pas très net, même si quelques actes isolés sont à déplorer, la société française a, en gros, évité ce piège. Deuxième défi.

Pages

S'abonner à RSS - Terrorisme