Les invités du Club

Georges Károlyi

Ambassadeur de Hongrie en France, à l'histoire et au parcours personnels particulièrement riches, où s’entremêlent étroitement la France et la Hongrie, Georges Károlyi est intervenu, le 17 mai dernier, pour nous expliquer et débattre avec nous de la route que prend la Hongrie au sein d'une Europe en crise

Marc de Basquiat

Ingénieur et économiste, fondateur de l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence , Marc de Basquiat est venu débattre avec nous, le 12 avril dernier, de sa proposition d'un revenu universel d'existence

Ehab Badawy

Ambassadeur de la République Arabe d’Egypte, Ehab Badawy est venu échanger avec nous, le 30 mars dernier, sur sa vision de l’Egypte, le pays qui ne doit pas s'écrouler

Tahar Ben Jelloun

Poète, écrivain fécond, membre de l’Académie Goncourt, Tahar Ben Jelloun est venu, le 2 mars dernier, débattre avec nous sur les perspectives d'un Islam paisible et tolérant.

Catégories

Archives

La Hongrie, les réfugiés et l’Europe : une question de principe

Europe, L'invité du Cub, Union Européenne Aucun commentaire

Georges KarolyiPourquoi la Hongrie se refuse-t-elle à participer au système de répartition des réfugiés entre les pays européens conçu par la Commission Européenne ? Reçu le 17 mai au cours d’une Matinale du Club des Vigilants, l’ambassadeur de Hongrie en France, Georges Károlyi, a longuement expliqué la position de son gouvernement qui a été très commentée et critiquée en Europe.

La crainte du chômage ou les raisons économiques ne sont pas l’essentiel, a-t-il assuré. On a beaucoup exagéré aussi le refus des musulmans. Ce serait un problème de « mode de vie », un problème pour la société. Pour être accepté, un courant migratoire doit être « voulu, contrôlé et progressif », a développé l’ambassadeur. Lire la suite…

2017 : millénarisme vs progressisme

Société 1 commentaire

Violence politiqueCela fait un moment que la contestation ne porte plus sur la loi sur le travail. La loi est la substance qui provoque la catalyse, c’est-à-dire l’accélération et l’approfondissement des tensions sociales dont on voit depuis quelques jours se développer une forme violente.

Une forme en particulier domine : une violence organisée et théorisée qui assume la stratégie de la tension. La stratégie de la tension est un projet radical qui veut provoquer le chaos pour « changer la donne ». Elle pose comme principe que le respect de la légalité ne permet pas de renverser le rapport de force. Pour ses  promoteurs l’addition de manifestations de masse et de la radicalité est le cocktail rêvé. Lire la suite…

Le va-tout de la CGT, une défaite historique ?

France, Politique, Société Aucun commentaire

Martinez et la CGTPhilippe Martinez joue son va-tout. Fort du sondage réitéré qui identifie 70 % de Français contre la loi El Khomry, il veut paralyser le pays.
Dernière « action » en date après des blocages de raffineries et de dépôts de carburants : un « appel à la grève illimitée » à la RATP à partir du 2 juin…
Mai 68, bis repetita ? En 1968, le gouvernement de Pompidou n’avait pas su conjurer la consigne donnée par la CGT et le pays avait été paralysé. Mais  Manuel Valls n’est pas Pompidou, nous sommes plus en 1968, mais en 2016. Lire la suite…

Negative interest rate, the silent revolution

Economie, Société Aucun commentaire

UnknownRecently, the German minister for finance has criticized BCE: “the policy of zero interest rates is an attack on the savings of millions of Germans who have put their money in savings accounts or life insurance”. He implies this is to blame for the rise of the Eurosceptic “Alternative for Germany” Party. Concretely, the minister takes aim at the BCE’s zero reference rate and negative deposit rate (-0,4%). The Central Bank has chosen this policy of negative rates. By penalizing deposits, it pushes the commercial banks to recycle them in the form of credits favorable to growth; a direct pressure in the form of ‘loan or lose’. Lire la suite…

De son adhésion à l’UE à sa gestion de la crise des migrants, quelle route prend la Hongrie ?

Non classé Aucun commentaire

Georges KarolyiAmbassadeur de Hongrie en France, Georges Károlyi a une histoire et un parcours personnels particulièrement riches, où s’entremêlent étroitement la France (ses études, l’essentiel de sa vie professionnelle, sa mère dessinatrice de mode pour la maison Hermès) et la Hongrie (une famille ancienne et illustre ayant eu d’importantes responsabilités politiques).

Le Club l’a invité, le mardi 17 mai prochain, pour nous aider à comprendre la politique très controversée de son pays et en débattre avec nous.
Nous lui demanderons comment il perçoit l’avenir du « projet » européen face aux défis de l’afflux des réfugiés, d’une crise financière qui n’en finit pas, d’une croissance économique atone, des tensions entre l’Europe du nord et l’Europe méditerranéenne, du retour à la défense des intérêts nationaux… Lire la suite…

Intérêts négatifs, la révolution silencieuse.

article du blog, Economie, Société 1 commentaire

UnknownLe ministre allemand des finances a violemment pris à parti la BCE : « la politique des taux d’intérêt nuls est une attaque contre la fortune de millions d’Allemands qui ont placé leur argent sur des comptes d’épargne ou en assurance vie ». Il lui impute la responsabilité de la montée du parti eurosceptique Alternative pour l’Allemagne. Concrètement, le ministre vise le taux directeur nul et le taux de dépôt négatif (-0,4%) de la BCE. Cette politique de taux négatifs est voulue par la banque centrale. En pénalisant leurs dépôts elle pousse les banques commerciales à les recycler sous forme de crédits favorables à la croissance ; une pression directe en forme de « prêtez ou perdez ». Lire la suite…

Pour Pascal Lamy, l’éthique de la globalisation passe par la connaissance des autres

Economie, éthique, Mondialisation 1 commentaire

Pascal LamyL’ancien Directeur de l’OMC était l’orateur du cycle sur l’éthique du libéralisme de la Fondation Ethique et Economie, co-fondée par Bernard Esambert.

Pascal Lamy rappelle les 2 approches principales qui régissent la question des relations internationales : l’approche westphalienne qui défend l’idée de relations entre Etats souverains ayant chacun leur éthique (« cujus regio, ejus religio ») et conduit à juxtaposer de la façon la moins mauvaise possible ces éthiques nationales, et l’approche cosmopolitique selon laquelle il y aurait une « morale universelle ».

En pratique, le droit international s’appuie sur une somme de principes et de procédures, parfois sous-tendues par un système de valeurs (ex. la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme). Lire la suite…

Le revenu de base universel, une solution d’avenir ?

article du blog, Economie, France, L'invité du Cub, Société, Vie du Club 2 commentaires

Marc de BasquiatOui, c’en est peut-être bien une, mais ce dispositif, simple dans son principe, est, comme souvent, compliqué à mettre en œuvre. En tout cas cette grande et vieille utopie est désormais à prendre au sérieux. Voilà à peu près ce qu’on serait tenté de répondre à la question posée après avoir entendu, le 12 avril au Club des Vigilants, Marc de Basquiat et Wolfgang Michalski.

L’invité est Président de l’Association pour l’Instauration d’un Revenu d’Existence, elle-même membre du Mouvement Français pour un Revenu de Base. Ingénieur de formation et de métier, il a fait une thèse d’économie sur les questions de redistribution sociale. Notre ami Wolfgang est administrateur et membre fondateur du Club des Vigilants. Il est surtout économiste et avait étudié la question quand il était Directeur du Programme de l’OCDE sur l’Avenir (1990-2005). Il a accepté de se replonger dans le dossier pour les Vigilants. Lire la suite…

Carton rouge à l’indifférence aux massacres des chrétiens d’Orient

article du blog, Asie, carton rouge, Monde, Religions, Terrorisme 1 commentaire

imagesL’ampleur de l’attentat de Lahore au Pakistan, le jour de Pâques, contre des chrétiens d’Orient, qui a fait 72 morts et 340 blessés, dans une indifférence quasi-générale, est inquiétante. Le Service minimum des Etats et des gouvernements a été assuré dans des communiqués automatiques et sans aucun affect. Lire la suite…

Jérôme Cazes : Le danger d’un krach bancaire reste entier

article du blog, Economie, éthique, Finance, Liens recommandés 2 commentaires

Capture d’écran 2016-04-09 à 09.38.24La finance de marché est largement aussi hypertrophiée qu’en 2008 ; l’endettement est considérable; malgré toutes les nouvelles régulations les grosses banques peuvent toujours sauter quand le système se grippera. Et ce jour là on fera à nouveau appel aux contribuables et déposants que nous sommes tous. Résumées en peu de mots voici quelques une des idées développées par notre ami Jérôme Cazes, ancien président du Club, en compagnie de Philippe Béchade, président des Econoclastes, dans un entretien vidéo que l’on peut voir sur Thinkerview, la chaine de notre ami Bertrand Calinou. Lire la suite…

« Articles précédents