Meriem Sidhoum-Delahaye

Onglets principaux

Articles de cet auteur

Les nanomédicaments : un pas de plus vers la médecine personnalisée

Dans le traitement chimiothérapique traditionnel, pour que la "bonne dose" arrive aux cellules malades, il faut sans cesse augmenter les quantités car une partie du médicament se "perd" dans l’organisme avec tous les effets toxiques induits. D’où la voie explorée par de nombreuses équipes de par le monde : celle des nanovecteurs qui permettent d’acheminer le princeps (principe actif d’un médicament) précisément dans les cellules malades de tel ou tel organe.

USA : seule l’intrusion de l’Etat fédéral est jugée « liberticide »

Armes-USAApple et Facebook proposent à leurs salariées de prendre en charge une partie des frais de congélation d’ovocytes. La plupart n’y voient aucune intrusion sur leur liberté de choix du moment de procréer, encore moins une manière peut-être détournée de les faire remettre à plus tard leur projet de maternité.

3 mn de vigilance avec Xavier Fontanet : Quel est le défaut majeur du modèle français ? (2e partie)

Portrait de Xavier FONTANET , PDG du groupe ESSILOR.« Nous sommes le seul pays au monde où les syndicats sont encore dans une logique de lutte de classes. » Tel est, dans cette deuxième partie, le message principal de Xavier Fontanet.

3 mn de vigilance avec Xavier Fontanet : Quel est le défaut majeur du modèle français ?

« Les Français ont une grande difficulté à accepter les idées nouvelles. » Tel est, selon Xavier Fontanet le trait marquant des Français qui seraient par ailleurs « des gens intelligents, désobéissants donc plein d’initiative… ». « Face à une idée nouvelle, ils se cabrent et toute leur intelligence se met en branle pour vous montrer "Pourquoi cela ne marchera pas" », ajoute-t-il.

France : une occasion ratée de faire montre de "Soft Power"

Ebola a fait près de 5000 morts depuis son apparition en mars dernier. Essentiellement au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée. Pour des raisons historiques, les Etats-Unis interviennent au Liberia, la Grande Bretagne en Sierre Leone et la France en Guinée. Or à ce jour, même s’ils sont loin d’avoir atteint leurs objectifs, les deux premiers ont d’ores et déjà déployé des moyens conséquents pour endiguer l’épidémie. La France, quant à elle, est à la traîne.