Jean-Luc Heinrich

Onglets principaux

Articles de cet auteur

Et s’il n’y avait qu’un seul tour !

Les stratégies se font et se défont à l’aune des réalités.
Quand la vision n’est pas là, quand l’intérêt personnel dépasse l’intérêt général, alors le champ des possibles s’ouvre et l’impensable devient réalisable.
Les gauches se déchirent et la droite démontre au quotidien son incapacité à se rassembler.
Les médias, perdus, s’en remettent désormais aux discours des extrêmes laissant le citoyen perplexe et désorienté.

Qui d’entre nous à l’heure actuelle a la conviction de son prochain choix ?

La nausée Palmyre

Pourquoi la destruction de vieux monuments comme ceux de Palmyre, décrite comme une oasis du désert de Syrie, nous touche-telle tant ? Malgré une certaine volonté de garder la mesure et d’en atténuer l’impact, certains disent qu’il n’y a pas mort d’hommes, cet évènement nous atteint, quoiqu’on en dise, profondément. Il ne s’agit pas en effet de la destruction d’une barre d’HLM, bien que souvent leurs anciens locataires fassent aussi triste mine, regrettant « le bon vieux temps ».

L’empire de la marge 

« Vertueuse » quand elle se transforme en investissements et en emplois la marge des entreprises a de nombreux effets négatifs quand elle est excessive. Depuis l’école primaire nous savons que la différence entre le prix vendu et le prix coûtant s’appelle la marge. La marge du distributeur s’additionne aux différentes marges déjà prélevées par l’ensemble des intermédiaires. Ainsi à chaque transfert le produit prend « de la valeur » sans pour cela en être modifié dans sa nature et son usage.

Qui a peur de la déflation ?

Nous voilà à présent 15 ans après le lancement de l’Euro et 7 ans après le début de la crise de 2008 et il n’est pas un français qui ne prennent un instant au sérieux le risque de déflation tel que présenté par les médias et les gouvernants. Qui le pourrait ? Avec le passage du Franc à l’Euro, nous venons en effet de vivre une période d’inflation galopante où les prix des biens communs et des services, quels qu’ils soient, ont tous été au minimum multipliés par 8 et quand je dis 8, cela représente bien 800% d’augmentation par rapport aux prix d’origines.

Le but, grand oublié des associations

Mise en place par Pierre Waldeck-Rousseau, alors Président du Conseil, une association loi de 1901 est une association à but non lucratif. Avec plus de 1 583 000 associations déclarées au Journal Officiel, le succès de cette loi imprègne l’ensemble de la société française. A noter que la loi laisse aux créateurs et aux membres d’une association toute liberté et beaucoup de flexibilité dans le choix du but, de l’organisation et du mode de fonctionnement de l’association. Vous vous demandez où je veux en venir et le pourquoi de ce verbiage.