Non classé

Les « recommandations » de Tirole

Que faire pour rendre les marchés plus surs et moins immoraux ? Si on suit Tirole il vaut mieux réguler que compter sur l’honnêteté des agents économiques et l’effet des codes d’éthique. Il faut donc poursuivre sans relâche les travaux d’assainissement du fonctionnement des marchés financiers aux Etats-unis, au Royaume-Uni , dans l’Union Européenne, et dans les pays émergents. D’après sa conférence et ses réponses aux questions posées on peut pointer trois domaines d’action en particulier :

Jean Tirole croit-il à une possible éthique de la finance ?

Le dernier économiste français à avoir reçu ce qu'on appelle le "Nobel d’économie"  s’exprimait le 11 janvier à l’Institut dans le cadre du cycle Ethique et Economie organisé par notre ami Bernard Esambert. L’objectif final de cette entreprise étant d’aboutir à un nouveau texte qui puisse servir de cadre de conduite à tous ceux qui ont des responsabilités économiques, texte qui serait signé par un collectif de personnalités spirituelles et intellectuelles.

L’économie collaborative et la croissance zéro

De nouvelles formes d’échanges émergent dans les pays développés. Plusieurs désignations recouvrent ces phénomènes : économie sociale et solidaire, collaborative, circulaire, du partage …..Après blablacar ou Airnb on découvre tous les jours de nouvelles applications surprenantes et pleines d’imagination concrète. Sur le plan strictement économique, leur mode de fonctionnement, n’est pas nouveau et reste bien conforme à l’approche utilitariste. Il y a optimisation de la satisfaction individuelle et du capital à court terme et en anticipations.

Climat : Carton vert à l’engagement de trente métropoles européennes

A l’approche de la tenue à Paris en fin d’année de la COP21 (Conférence pour le Climat), il semble que les choses commencent à bouger… Et que les prises de conscience de l’enjeu que représente pour l’avenir la lutte contre le réchauffement climatique poussent enfin à des actions concrètes. Ainsi, trente villes européennes (parmi lesquelles Lisbonne, Berlin, Amsterdam, Rome, Dublin ou Lyon) affirment dans une déclaration commune signée en mars leur volonté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici à 2030 (objectif identique à celui fixé au niveau de l’UE).

3 mn de vigilance avec Xavier Fontanet : Quel est le défaut majeur du modèle français ? (2e partie)

Portrait de Xavier FONTANET , PDG du groupe ESSILOR.« Nous sommes le seul pays au monde où les syndicats sont encore dans une logique de lutte de classes. » Tel est, dans cette deuxième partie, le message principal de Xavier Fontanet.

Pages

S'abonner à RSS - Non classé