L’Europe vue de Chine

La première chose que je voudrais souligner, c’est que l’Europe est très attractive aux yeux des Chinois. Depuis toujours, les Chinois sont fascinés par le vieux continent, et en particulier par son histoire et sa culture.
Il suffit d’aller faire un tour aux Galeries Lafayette ou sur les Champs-Elysées pour se rendre compte de l’engouement des touristes chinois. Une autre preuve tangible : la musique classique, héritage européen, a le vent en poupe en Chine. L’apprentissage d’un instrument de musique est le passage obligatoire de nombreux enfants chinois, le piano et le violon constituant les choix les plus fréquents. Si aujourd’hui je suis une grande admiratrice de Bach, de Beethoven et de Rachmaninov, c’est en partie lié à mon éducation chinoise. Peu de cultures sont capables d’avoir une telle influence à l’autre bout du monde. Le softpower européen est incontestable.

Si l’Europe est synonyme d’élégance et de bon goût dans l’imaginaire chinois, l’Union Européenne, en revanche, leur évoque peu de choses. C’est hétéroclite et fragmenté, politiquement, économiquement et culturellement. La plupart des Chinois ont du mal à percevoir l’UE comme une seule entité. Pour eux l’Europe est un concept géographique, une région du monde à peu près de même taille que la Chine, avec des pays très différents qu’il faut distinguer les uns des autres. Certes on est conscient de l’importance de l’UE sur le plan international, mais il n’y a pas une mais DES puissances européennes, notamment le Royaume-Uni (que les Chinois ont tendance à inclure dans l’Europe pour des raisons géographiques), l’Allemagne et la France. On peut dire que c’est une conception presque archaïque, néanmoins, il y a peut-être une part de vérité là-dedans.

Les Chinois associent souvent l’Europe aux Etats-Unis car tous les deux représentent le monde occidental. Ils les comparent et les admirent avec une même passion. Si la Chine partage avec l’Europe le sens de l’histoire, le capitalisme américain a eu une très grande résonance en Chine. Sur le plan diplomatique, les Chinois ont tendance à penser que l’Europe est la meilleure alliée des Etats-Unis, sur le dos de la Chine, tout en étant conscients qu’« en diplomatie il n’y a pas d’amis ou d’ennemis éternels ». Il reste à savoir si demain l’Europe et la Chine pourraient se rapprocher davantage.

D’origine chinoise, Justine (www.linkedin.com/in/justine-huiwen-zhang) est aujourd’hui étudiante à l’Essec et membre du Club. 

Share

Commentaires

J'ai trouvé cet article très intéressant. J'ai particulièrement aimé les exemples de musique et de mode donnés pour souligner l'attractivité de l'Europe. L'auteur aurait peut-être pu décrire des expériences plus personnelles d'autres régions d'Europe pour un texte plus varié.

Ajouter un commentaire